Le projet s'inscrit dans la plaine du Rhone, dans un site partiellement urbanisé soumis à un partiel d'affectation.

Le caractère rural du lieu, les anciens séchoirs, incitent à l'usage du bois comme matériau de construction, revisité par une expressivité contemporaine.

L'enjeu est de livrer à l'ECA et à la communauté de BEX des ouvrages à louer  accessibles à une large de la population, inscrits dans environnement jardiné, aménagé pour permettre la réappropriation du sol par les habitants: plantages, vergers, grande promenade et espaces de placettes multiples composent ces aménagements qualifiés.

3 typologies d'ouvrages sont développées pour générer une mixité sociale élevée

Les ouvrages collectifs.

Des logements caractérisés par un développement de façades volontairement maximalisé et une faible profondeur des espaces, ponctués de larges balcons protégés, en constante relation au paysage loitain.

Des appartements connectables qui offrent la possibilité de créer des logement trans-générationnels (logements autonomes connectés permettant de configurer des espaces familiaux composés de plusieurs générations (parents - jeunes adultes, ou adultes - séniors)

Quelques appartements traversants alimentés en air et en lumière par des puits diposés au centre des ouvrages.

 

Les habitations groupées.

Quatre groupes de maisonnettes diposées. Des logements à niveaux décalés qui apportent une spatialité étendue aux habitations, desservies deux par deux par un puit de lumière privatif connecté à l'extérieur.

Chaque logement bénéficie du rapport au sol ou d'un jardin élevé en terasse

 

Les villas urbaines.

Trois ouvrages à caractère urbain, regroupant 3 à 4 logements partageant un vaste jardin.

 

Une infrastructure de parcage souterraine répond aux besoins de la mobilité extra-urbaine des habitants et une vaste promenade paysagère en surface relie les ouvrages à travers un verger et les plantages communs du quartier.

Construction en bois. Objectif de labellisation MINERGIE - ECO