Situé dans un site en forte pente, le projet propose deux ouvrages d’habitation ouverts sur le paysage, qui redéfinissent le terrain en terrasses et patios diversifiés, sur lequel s’ouvrent les logements de chaque niveau.

Les ouvrages sont partitionnés selon une logique traditionnelle de socle, corps et couronnement, déclinée dans un langage moderne. Les socles sont réalisés avec la pierre extraite de la creuse, et reprennent le langage des murs de soutènement de la région. Les volumes en béton blanc sont libérés plastiquement du terrain et introduisent une nouvelle matérialité sur le site.

Le ruisseau qui traversait la parcelle donne naissance à un plan d’eau et un espace commun de détente et de contemplation au centre du projet, qui articule et relie spatialement les volumes.

Les logements sont structurés par un noyau de services. La simplicité de l’organisation spatiale des espaces de vie valorise le paysage lacustre, offert sans obstacle au travers des baies vitrées continues.

Les régimes aérauliques du site, caractérisés par des vents ascendants et descendants liés à la pente et à la différences de température lac-montagne sont exploités pour garantir le confort estival.